Technologies mobiles : application pour la formation documentaire

Il faut parfois avoir de la suite dans les idées et comme le rapport Horizon 2009 identifie les technologies mobiles parmi les pratiques émergentes je reste à l’affut de ce côté. Un billet de Vagabondages « SlideShare sur ton mobile » me permet de suivre une piste intéressante.

Pourquoi ne pas utiliser SlideShare pour diffuser des formations qui circuleraient via les mobiles ? On pourrait aussi faire de courtes présentations ciblées permettant de répondre à des questions cruciales à différents moments de la session (ou saison pour les bibliothèques publiques). Et avec SlideShare, qui permet déjà une propagation virale (plus de 100 000 visites pour ma dernière présentation et bestofslideshare), les bibliothèques pourraient étendre leurs publics et joindre des « non-usagers ». Pourquoi pas une approche de publicité virale ?

Il reste plus globalement (blogalement:-) à explorer quelles seraient les applications du mobile que les bibliothèques pourraient exploiter!

Publicités

Le rapport Horizon 2009 – Survol des technologies émergentes

Le rapport Horizon fruit de la collaboration du New Media Consortium et d’EDUCAUSE Learning Initiative identifie les technologies de l’information émergentes qui ont le plus de chances de s’imposer dans le milieu éducationnel au cours de l’année qui s’écoule puis dans un horizon de 2 à 3 ans et 4 à 5 ans.

Pour l’année 2009 ce seraient les technologies mobiles et le « cloud computing », d’ici 2 à 3 ans le géo-référencement et le Web personnalisé et d’ici 4 à 5 ans les applications sémantiques intelligentes et les objets intelligents.

Pour les bibliothèques, l’expérimentation du iPhone, notamment en médecine serait une piste particulièrement intéressante. Les interfaces de navigation utilisant les informations géographiques pourraient mettre en valeur les ressources statistiques mais aussi s’appliquer à des domaines comme les relations internationales. Mais c’est probablement avec le Web personnalisé que les bibliothèques pourraient faire le plus de chemin, d’un côté avec des services comme delicious et Netvibes, mais aussi en optimisant une navigation personnalisable intégrant l’OPAC, la recherche fédérée et les portails thématiques !

Via le blogue de Pierre Roberge qui propose une très bonne synthèse.ne