Un rabais pour le Colloque Génération C : Se préparer pour servir les 12-24 ans

Modalités pour s’inscrire et profiter du rabais.

L’intérêt de l’événement permet de créer un groupe et de profiter du rabais accordé par le Cefrio, soit un tarif d’inscription de 486,50 $ par personne. Voici les modalités:

1- Vous devez indiquer votre intention de participer en envoyant un courriel à BiblioFusion@GMail.com en mentionnant nom, courriel et employeur. Date limite pour participer au groupe: le 18 septembre.

2- L’inscription formelle auprès du Cefrio doit être synchronisée le vendredi 25 septembre et que c’est à ce moment que vous devrez remplir le formulaire officiel en prenant soin de mentionner « Groupe bibliothèques » dans le champ commentaire.


Les jeunes de 12-24 ans constituent un groupe important que les bibliothèques veulent servir et le Colloque Génération C du Cefrio (les 20 et 21 octobre) pose la question « Êtes-vous prêts ? ».

Le personnel des bibliothèques, les membres de la Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec et de l’Asted peuvent maintenant participer au Colloque Génération C du Cefrio en profitant d’un tarif privilégié.

Concrètement, le Cefrio nous fait bénéficier du tarif réservé à ses membres, mais surtout de former des groupes (neuf personnes et plus) permettant de bénéficier d’un rabais de 30 % pour réduire les frais à 486,50 $ par personne (à la place de 795 $). Il est même possible de composer un groupe de personnes provenant de différentes institutions, à condition que les inscriptions soient transmises la même journée.

Pour faciliter la formation de groupes et la logistique d’inscription, je vous propose de m’indiquer dès maintenant si vous avez un intérêt pour l’événement ou le sujet, il ne s’agit donc pas d’une inscription formelle. Pour ce faire, envoyez un courriel à:
BiblioFusion@GMail.com
.

En guise de rappel:

Les «C» ne sont pas des Québécois tout à fait comme les autres : ils ont grandi avec les technologies de l’information (TI) et ont souvent des attentes et des comportements différents de ceux auxquels les organisations ont été habituées.

•Quels sont les perceptions et les comportements des membres de cette nouvelle génération ?
•Comment les «C» utilisent-ils les technologies de l’information (TI) ?
•Quelles pratiques permettront aux écoles, aux entreprises et aux organismes québécois de s’adapter efficacement à la montée en force des «C» en tant qu’étudiants, consommateurs, travailleurs et citoyens ?

Une participation significative est importante selon moi car le colloque proposera un moment privilégié pour que le milieu documentaire Québécois échange largement autant avec des jeunes qu’avec la diversité d’intervenants provenant de tous milieux. En effet, l’événement interpelle les entreprises, le milieu éducatif et la communauté.

Nous pourrons ainsi contribuer au débat de l’heure au Québec et enrichir nos échanges lors du Premier Congrès des milieux documentaires du Québec qui suivra en novembre!

Abonnez-vous à BiblioFusion par courriel ou en utilisant votre agrégateur de fil RSS pour découvrir des nouveautés, les tendances Web, l’édition électronique et l’innovation dans la « communauté des bibliothèques ».

Publicités
Publié dans éducation2.0, bibliothèque2.0, formation, marketing, tendances, usagers, veille, web2.0. Commentaires fermés sur Un rabais pour le Colloque Génération C : Se préparer pour servir les 12-24 ans

Technologies mobiles : application pour la formation documentaire

Il faut parfois avoir de la suite dans les idées et comme le rapport Horizon 2009 identifie les technologies mobiles parmi les pratiques émergentes je reste à l’affut de ce côté. Un billet de Vagabondages « SlideShare sur ton mobile » me permet de suivre une piste intéressante.

Pourquoi ne pas utiliser SlideShare pour diffuser des formations qui circuleraient via les mobiles ? On pourrait aussi faire de courtes présentations ciblées permettant de répondre à des questions cruciales à différents moments de la session (ou saison pour les bibliothèques publiques). Et avec SlideShare, qui permet déjà une propagation virale (plus de 100 000 visites pour ma dernière présentation et bestofslideshare), les bibliothèques pourraient étendre leurs publics et joindre des « non-usagers ». Pourquoi pas une approche de publicité virale ?

Il reste plus globalement (blogalement:-) à explorer quelles seraient les applications du mobile que les bibliothèques pourraient exploiter!

Optimiser la veille avec les flux RSS

Voici un diaporama instructif de la Bibliothèque de l’École centrale de Lyon sur l’utilisation des flux RSS.

Leur site, qui positionne un blogue en accueil, présente aussi des caractéristiques intéressantes.

Publié dans formation. Étiquettes : . 2 Comments »