Trouver l’information stratégique

Mieux s’informer est de plus en plus important à l’ère du numérique. Simple et complexe à la fois, selon l’importance de l’information pour notre travail…

Techitsway explique une approche de « veille » utilisant le service Netvibes, celui-ci permet de créer facilement une page personnalisée qui rassemble le contenu de différentes sources et des « services Web » pratiques tel que la météo, dictionnaires, convertisseurs de monnaies et autres.

trouver_info_strategique-Netvibes-Administration

Il est aussi facile de créer un « Univers » pour partager notre information ou même de créer un site complémentaire dynamique gratuitment! Je vous donne en exemple un des Univers Netvibes de la Bibliothèque de l’Université Laval, celui en administration des affaires. À noter, plusieurs revues sont sous abonnement et accessibles seulement à la communauté de l’Université Laval.

Suivez l’actualité de l’édition électronique, des NTIC et de la « communauté des bibliothèques » sur le Web, abonnez-vous à BiblioFusion par courriel ou en utilisant votre agrégateur de fil RSS.

7 Réponses to “Trouver l’information stratégique”

  1. Dominique Says:

    Un des avantages que je trouve à Netvibes par rapport à Google reader par exemple est le fait qu’il devient ma page d’accueil d’internet. Ce n’est pas un aggégateur de fils RSS en soi, mais une plateforme de « page personnalisée », j’y utilise aussi d’autres services Web. Ça me permet de trouver en un seul endroit beaucoup des informations que j’utilise sur une base régulière. J’ai tendance à toujours garder Netvibes ouvert dans un de mes onglets Firefox, c’est donc plus facile de prendre quelques secondes pour regarder les derniers ajouts entre deux tâches, plutôt que de devoir prévoir un temps pour aller lire mes fils RSS.

  2. Simon Pierre Says:

    J’utilise aussi Netvibes comme page d’accueil internet et je trouve cela très pratique. C’est en fait un bureau virtuel où je rassemble dans chaque onglet les liens et les informations concernant une tâche spécifique. Dans un onglet, j’ai tout ce qu’il faut pour le développement de collection, dans un autre, tout ce qu’il faut pour l’analyse documentaire, etc. Toutes les notes que j’avais l’habitude de griffonner sur des bouts de papier sont rassemblées en notes ou en tâches à faire à la page d’accueil. Comme la page est indépendante du navigateur ou du poste de travail, on y accède de n’importe où. Mon navigateur par défaut est Firefox, mais pour certaines tâches, je préfère Explorer.

  3. Enrique Meneses Says:

    Salut depuis Madrid, Frank Briand m´a demandé le contasct à travers twitter et j´ai eu la curiosité d´entrer dans son blog. On est tous de plus en plus branchés sur les mêmes outils. Je préfère Mozilla Firefox à Explorer mais cela n´a pas d´importance. Je vous invite a mon blog. Je suis journaliste ex-Paris Match.

    A bientôt,
    Enrique

  4. Didier Labonte Says:

    Je comprends l’attrait de Netvibes / iGoogle pour certaines tâches et certains types d’utilisateurs. Cependant, mon problème principal avec ces outils vient du fait qu’on ne peut y caser efficacement que quelques dizaine de fils RSS. En tant que « PowerUser », je pousse plutôt les gens vers Google Reader, Feeddaemon ou NetNewsWire, avec une préférence pour ces deux derniers pour les utilisateurs exigeants.

    J’ai quelques trucs importants dans une page iGoogle que je consulte à tous les jours. iGoogle est donc plutôt un petit « tableau de bord ». Le concept de « tableau de bord » est vraiment intéressant pour les utilisateurs qui ne sont pas familiers avec la technologie RSS ou pour agréger quelques fils concernant un sujet particulier. Ce que vous en faites à l’Université Laval est de ce fait vraiment super.

  5. PLC - Bibliofusion Says:

    @Dominique et @Simon Pierre
    Merci de partager cette utilisation judicieuse de Netvibes, je fais aussi ma page de départ personnalisée avec Netvibes pour me simplifier la navigation et pour faire une veille de base.

    @Enrique Meneses
    Le site dont vous parlez me semble intéressant, malheureusement je ne lis pas l’espagnol pour le suivre. J’espère que ce sera utile à d’autres.

    @Didier
    Je suis d’accord, Netvibes est limité pour les PowerUsers. Il faut le voir en fonction de nos objectifs en tant que lecteur.

    En fait Netvibes est un superbe outil d’introduction, de démarrage et pour répondre aux besoins d’une large proportion de notre communauté d’usagers. La notion de fils RSS est connue par moins de 8% des internautes (citation de mémoire).

    Merci du bon mot sur notre approche.

  6. uju Says:

    le principal défaut de netvibes pour moi est que l’on ne peut pas rechercher dans les anciens flux (!= thunderbird).
    sinon pour partager sa veille c’est vraiment pratique (activités –> amis)

  7. PLC - Bibliofusion Says:

    @uju
    Je suis d’accord, mais en complétant avec une activité de signets collaboratifs tel que delicious (très simple aussi), le partage via Twitter et une recherche Google ciblée dans les blogues spécialisés on peut retrouver notre information facilement.

    Je ne suis pas du tout contre une démarche « pro », c’est simplement que de nombreuses personnes veulent une démarche simple et facile pour mettre plus d temps sur l’analyse du contenu.

    Selon moi on peut aussi faire progresser les usagers par étapes vers une veille de plus en plus professionnelle lorsqu’ils constatent « le retour sur l’investissement » d’une première démarche de veille et qu’ils en demandent plus.


Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :