La génération Google : consommation versus compétences

La facilité d’utilisation du Web par les jeunes de la génération Google (nés après 1993) est un lieu commun bien acquis, ce sont des consommateurs boulimiques de sites Web. Mais un nouveau regard est donné par une étude demandée par la British Library, Information Behaviour of the Researcher of the Future, qui examine plus en détails cette utilisation sous l’angle des compétences informationnelles.

En quelques mots, l’aura d’utilisateurs experts est franchement démolie par cette étude, la «NetGen» ne fourmille pas d’experts en recherche d’information: la compétence visant la maîtrise de l’usage de l’information n’est vraiment pas au rendez-vous! Pour les jeunes, Internet se résume presque à Google… La validité de l’information et «l’autorité» d’une source ne sont pas dans leur radar.

Les auteurs soulignent pourtant qu’un aspect important de la compétence informationnelle permettant un usage efficace des engins de recherche est une réelle compréhension des outils appuyée par une «carte mentale» du réseau sur lequel on navigue.

Il y a donc beaucoup de travail à faire, mais il y a un problème de taille: la génération Google ne reconnaît pas qu’il y a un problème… Pourtant, un accompagnement critique face à l’information sur le Web devient encore plus pertinent!

Face à la boîte magique et au «copier/coller», un plan de communication stratégique, une présence Web dynamique et un programme de formation documentaire adapté se confirment plus encore. Le défis pour les bibliothèques n’en devient que plus grand, surtout que nos futurs usagers n’auront plus la curiosité initiale prévalant aux débuts de l’Internet.

C’est tout un repositionnement qui est en perspective!

Publié dans usagers. Commentaires fermés sur La génération Google : consommation versus compétences
%d blogueurs aiment cette page :