Marketing des bibliothèques et Web 2.0 (volet 1 de 3)

Introduction

Je vous introduit maintenant le contenu d’une présentation portant sur le marketing et le Web 2.0 faite pour une journée de perfectionnement organisée par la CREPUQ. Je le fais sur le mode d’un partage car je continue l’exploration sur le sujet et surtout sur les applications pour les bibliothèques. Et d’ailleurs, il ne s’agit pas d’un résumé à proprement dit de la présentation, mais d’une synthèse commentée!

Le marketing donne un cadre d’analyse et d’intervention particulièrement important pour les bibliothèques dans le contexte de transformation intense auquel elles sont maintenant confrontées. L’affluence des bibliothèques diminue et se déplace vers le Web depuis dix ans, il ne faudrait pas que la relation avec les usagers en pâtisse avec l’émergence du Web 2.0 qui questionne le rôle et la place des bibliothèques dans le nouvel environnement informationnel.

N’ayant plus un quasi monopole pour l’offre de l’information académique, la bibliothèque doit se repositionner dans un environnement numérique qui a évolué et révolué le comportement des usagers. Martin Lessard et Pierre Lasou ont fait de très bonne présentations dans le cadre de la même journée pour expliquer la situation.

map_online_communities_p.jpg

La bibliothèque se trouve dans un nouveau territoire en constante mutation et la « compétition » pour l’attention des internautes y est très forte. Une « carte des communautés Web » illustre bien ce territoire sans boussole. Ou se situe la bibliothèque sur cette carte? Elle n’est peut-être plus dans le radar de beaucoup d’usagers devenus autonomes (ce qui est bien) dans leurs recherche d’information. Le produit traditionnel de la bibliothèque (la collection) n’est plus à même de lui servir d’appui principal pour ses stratégies de marketing. Le livre, la revue, base de données et autres produits documentaires ne sont plus suffisant pour rendre la bibliothèque attrayante auprès de ses usagers. Bref, d’un point de vue marketing, la bibliothèque ne peut plus se contenter d’être associée au « livre«  (ou document) et encore moins faire sa promotion sur cette base!

L’usager a toujours été au coeur des préoccupations de la bibliothèque et elle s’est toujours adaptée à de nouvelles réalités. Les prochains messages examineront plus en détails l’apport du marketing et des pistes pour le nouveau positionnement à obtenir.


add to del.icio.usDigg itStumble It!Add to Blinkslistadd to furladd to ma.gnoliaadd to simpyseed the vineTailRank

Publié dans marketing, web2.0. 1 Comment »

Un cadre conceptuel pour le Web2.0

Pour continuer à approfondir le Web2.0, il est intéressant d’examiner le cadre conceptuel proposé par Future Exploration Network. Ils font d’ailleurs une invitation à l’échange et l’analyse pour que toute objection ou amélioration puisse émerger et le diffusent avec une license Creative Commons qui permet son utilisation sous réserve d’un lien à leur organisation.

Pour en savoir plus, consultez le blog de Ross Dawson.

Voici une traduction synthèse de son message d’annonce à ce sujet.

Web 2.0 Framework

Trois axes y sont identifiés:

  • Web 2.0 se base sur sept caractéristiques clés: participation, normalisation, décentralisation, ouverture, modularité, contrôle par les usagers et identité.
  • Web 2.0 se manifeste dans deux sphères: la communication sociale sur le Web et l’entreprise.
  • Le coeur du Web2.0 est la conversion d’intrants (Contenu généré par les utilisateurs, opinions, applications), par une séries de mécanismes (technologies, recombinaison, filtrage collaboratif, structures, syndication) pour en faire des ensembles d’extrants qui ont de la valeur pour l’ensemble de la communauté.

Définitions du Web 2.0

  • Ils précisent le Web2.0 au niveau de ses caractéristiques, domaines et technologies abordés dans le cadre conceptuel.
  • Dix définitions du Web 2.0 sont proposées, dont une qui est intégratrice:

    « Technologies distribuées conçues pour une intégration qui transforment collectivement la participation de masse en extrants de valeur. »

Le paysage du Web2.0

  • Soixante deux compagnies et applications prépondérantes sont positionnées selon deux dimensions principales:
    partage de contenu à recommandations/filtre; et application Web à réseau social.

Web 2.0 Landscape

Les quatre espaces qui émergent à la jonction de ces dimensions sont: composantes (Widget); évaluation/tagging; agrégation/recombinaison; et filtrage collaboratif. Pour ainsi couvrir collectivement le paysage du Web 2.0.

add to del.icio.usDigg itStumble It!Add to Blinkslistadd to furladd to ma.gnoliaadd to simpyseed the vineTailRank

Publié dans web2.0. Commentaires fermés sur Un cadre conceptuel pour le Web2.0

Introduction au Web2.0 – Définition

Voici une « introduction au Web2.0 » basé sur ma présentation lors d’une journée de perfectionnement pour les bibliotechniciennes et bibliotechniciens organisée par la CREPUQ et portant sur le thème « Web2.0 et bibliothèques ».

Pour briser la glace, le vidéo de Michael Wesch « The Machine is Us/ing Us » a été projeté. Wesch y fait un survol des applications et une excellente mise en contexte.

Un sujet à la mode
Le Web2.0 est un sujet qui fait parler, pour l’illustrer, voici le nombre de résultats pour des recherches sur google de différents domaines associés au Web2.0
113 000 000 pour business « web 2.0 »
81 800 000 pour design « web 2.0 »
27 600 000 pour trends « web 2.0 ».
22 600 000 pour politic « web 2.0 ».
13 600 000 pour library « web 2.0 »
12 100 000 pour sports « web 2.0 »
1 170 000 pour newspaper « web 2.0 ».
1 100 000 pour tourism « web 2.0 »
968 000 pour accounting « web 2.0 »

Le web2.0 est controversé
Il faut le situer dans son contexte technologique et économique particulier, celui du crash des technos en 2001 et l’explosion d’applications récente qui émerge d’une nouvelle vague techno cherchant un nouveau positionnement appuyé sur le Web2.0. Certains craignent que la nouvelle vague de « start-up » en recherche de financement puisse aussi faire face à un crash. Pour en savoir plus: un article d’Eric van der Vlist, Web 2.0 : mythe et réalité »

Si l’on parle de Web2.0, il y a un Web1.0
Le Web1.0 est caractérisé par des pages Web statiques, rarement (jamais) mises à jour qui a évolué lentement vers un Web dynamique utilisant des systèmes de gestion de contenus. Il est considéré principalement comme un outil de diffusion et de visualisation de données.

Quelques mots sur le Web2.0

On doit surtout regarder les Usagers2.0 qui font une nouvelle utilisation du Web qui est participative, dynamique, diversifiée pour créer un nouveau réseau humain.

Éléments d’une définition du Web2.0

D’un côté, il est vu comme le basculement des techniques vers des services, de l’autre il représente un nouveau réseau d’interaction sociale. Dans les deux cas pourtant, il replace l’utilisateur et ses relations avec les autres.
« le web 2.0 est une plate-forme d’innovation qui fait en quelque sorte du web un système d’exploitation. »
Hubert Guillaud sur InternetActu

« Le Web 2.0 est une sorte d’auberge espagnole où chacun peut apporter quelque chose ou trouver ce qu’il souhaite. Concept technologique pour les uns, évolution fonctionnelle du Web pour les autres, vaporware marketing pour d’autres… »
Guy Hervier sur ITRManager

C’est une étiquette pratique

L’étiquette Web2.0 est apposée aux nouveaux outils du Web à un moment précis, dans un contexte où les utilisateurs sont très actifs au sein d’un marché mature pour s’approprier la technologie. Mais l’évolution est sans fin… On parle déjà de Web3.0, le WebX.0 arrivera sur la liste!

Pour en savoir plus: Wikipédia

add to del.icio.usDigg itStumble It!Add to Blinkslistadd to furladd to ma.gnoliaadd to simpyseed the vineTailRank

Publié dans web2.0. Commentaires fermés sur Introduction au Web2.0 – Définition